Sortie 2015 dans le Beaujolais

Beaujolais 2015 (8)DU 14 MAI AU 18 MAI 2015

 

Comme promis, nous sommes retournés à QUINCIE dans le Beaujolais (Rhône) où nous avons été merveilleusement accueillis une nouvelle fois par Marie-Claude et Daniel BURNICHON, viticulteurs et amis de Titi et Maryvonne, devenus depuis également nos amis.

Le temps a été relativement clément sauf le 1er après-midi où nous avons roulé  sous une pluie battante et froide. Nous avons apprécié les beaux paysages vallonnés, rendus merveilleux sous le soleil.

Notre séjour s’est déroulé dans une très bonne ambiance, au gite « Les Bussières » à St Lager, et les excellents et copieux repas livrés par notre traiteur habituel de Beaujeu.

Il faudra y retourner, il reste encore bien des endroits à découvrir !

1° JOUR : VENDREDI 15 MAI 2015 :

Nous sommes arrivés à St Lager depuis la veille et sommes donc 12 à participer à ces 3 jours (6 sur le vélo et Christiane D., Christiane B., Elisabeth, Maryvonne, Claudine et Annick)

Ce matin, comme prévu, il ne fait pas très beau, mais il ne pleut pas et le vent est assez fort.
Notre circuit commence à Quincié, et nous attaquons très rapidement les premières pentes du Mont Brouilly (475 m). Dès le 1er virage en épingle à cheveu, Denis le prend trop à la corde et chute sur le bitume ! Plus de peur que de mal. Le dénivelé est important (15 à 20 % par endroits), mais assez court (5 kms) Arrêt au sommet pour contempler le panorama malgré la brume, et aussi visiter la petite chapelle ouverte aujourd’hui. Nous descendons vers St Lager, puis la route est plate vers Charentay. Face à Montmerle sur Saône, le pont est coupé pour travaux. Nous ne traverserons donc pas le fleuve et faisons route vers Belleville, Dracé et Villié Morgon où nous trouvons de quoi se restaurer. Nous déjeunons sur les marches du Caveau en face de la mairie et de l’école. Vers 13 heures il est temps de repartir car le plus difficile nous attend ! Nous sommes au pied du Col du Fût d’Avenas, et la pluie commence doucement à tomber. En haut du Col (750 m), elle sera plus forte, et il fait froid (8 °). Dans la descente nous resterons prudents.
Après le village d’Avenas, nous grimpons de nouveau plus modérement vers le Col de la Crie (626 m). De ce Col, nous devions rejoindre Chenelette et St Didier sur Beaujeu, mais compte tenu des conditions météorologiques désastreuses, nous descendons directement vers Beaujeu où Daniel Burnichon nous attend avec sa camionnette pour nous proposer de nous ramener. Il restait 5 kms, seul Bernard transi de froid monte dans le véhicule. Quel bonheur de retrouver enfin Quincié en Beaujolais après 78 kms !
Dénivelé positif = 1 541 m ; Dénivelé négatif = 1 205 m ; Moyenne = 15,8 kms/h.
Nous revenons frigorifiés et trempés en voiture au gite où une bonne douche chaude va nous redonner le moral !

2° JOUR : SAMEDI 16 MAI 2015 :

Ce matin du 2° jour, le temps s’est nettement amélioré avec un peu de soleil et pas de pluie, mais du vent. Il fait environ 17 °. Toujours de Quincié, nous faisons route vers Odenas avec quelques bosses (334 m). Puis, plus de plat vers St Etienne des Oullières, Arnas et Villefranche sur Saône que nous traversons de part en part. Après Limas, les choses se compliquent, nous grimpons la côte de Pommiers (336 m) puis celle de Lachassagne (365 m). Un superbe panorama sur la vallée de la Saône récompense nos efforts. Nous descendons vers Anse et Ambérieux puis Trévoux où nous faisons une halte sur le pont pour admirer la Saône que nous traversons une première fois. Après quelques nouvelles bosses, nous arrivons à Ste Euphémie pour le pique-nique auprès d’une petite rivière, le Formans. Nous trouvons une très bonne boulangerie (la seule) pour acheter de très bons sandwiches, patisseries et boissons fraîches. Au départ, Denis doit changer la chambre à air de sa roue avant, mais en fait c’est Daniel qui fait le plus gros du travail !
Nous repartons pour Misérieux, Ars sur Formans, Savigneux, Villeneuve, Francheleins et Belleville où nous traversons la Saône pour la 2ème fois. Nous arriverons rapidement à Quincié par Cercié après un périple de 78 kms, à nouveau.
Dénivelé positif = 813 m ; Dénivelé négatif = 819 m ; Moyenne = 17,9 kms/h.

3° JOUR : DIMANCHE 17 MAI 2015 :

Dimanche, dernier jour de randonnée et le soleil est au rendez-vous (18°) et toujours du vent ! Par Quincié, nous prenons rapidement de l’altitude vers Marchampt puis le Col de la Croix Marchampt (670 m). Nous sommes protégés du vent durant l’ascension qui est modérée au début et régulière, plus difficile à la fin. En haut du Col, c’est au tour de Bernard de changer une chambre à air, mais cette fois de la roue arrière. Nous descendons plus rapidement le col que la veille. En bas, Claude nous quitte, car il doit repartir en début d’après-midi. Il décide de remonter pour revenir sur Quincié puis à St Lager où il devra franchir une belle côte avant le gîte !
Nous poursuivons donc la descente à 5 et trouvons une belle route jusqu’à Lamure sur Azergues et Chambost Allières. Puis c’est à nouveau la montée pour quelques kilomètres jusqu’à Le Parasoir (655 m) où nous prenons quelques minutes pour reprendre notre souffle. Quelle joie de trouver une belle descente vers St Cyr le Chatoux, Rivolet et Denicé ! Là encore, nous trouvons la seule boulangerie pour se ravitailler. Nous déjeunons sur la place du village où une petite fête à été organisée (pas pour nous, bien entendu).
Au départ, nous sommes surpris par une côte très courte mais bien pentue ! Nous nous dirigeons vers Villefranche sur Saône, Arnas et St Georges de Reneins. Denis oublie de consulter le Gps, et nous loupons l’itinéraire prévu vers Renié Durette. Nous revenons par le même chemin que la veille, Belleville, Cercié et Quincié en Beaujolais. Le temps s’était réchauffé (22°), le soleil brillait, nous sommes revenus les bras nus ! Nous avons roulé sur 73 kms.
Dénivelé positif = 1 023 m ; Dénivelé négatif = 1 001 m ; Moyenne = 18,1 kms/h.

Denis

Sélectionnez la miniature pour agrandir l’image et lire le commentaire