Semaine Fédérale et Internationale 2014 à St Pourçain sur Sioule

Sigle SF 2014-1Mascotte SF 2014

DU 3 AU 10 AOUT 2014

Cette semaine a démarrée sous l’orage et des trombes d’eau, le samedi après-midi, perturbant l’installation des camping-car, caravanes et tentes dans les campings fédéraux transformés en bourbiers.

Les organisateurs ont du trouver des solutions de rechange et installer des palettes près du lieu de retrait des dossiers pour que les participants puissent y accéder.

Fort heureusement, le temps s’est nettement amélioré dès le dimanche matin.

Les 2 premiers jours, nous étions 7 de l’Alls, Daniel, Eric logés sur le camping Fédéral n° 1 près de la Sioule, Sylvine et Régis sur le même camping avec leurs amis, et Denis, Elisabeth et Maryvonne accompagnés de nos amis de Dadonville, Didier et Christiane, logés chez l’habitant à Valençon près de Montoldre (14 kms de St Pourçain).

Christiane et Alain sont arrivés le lundi après-midi sur le camping et installés à côté de Daniel et Eric, et de nos amis de l’Etape Solognote Yvon, Tonio, Christian, Roger, Evelyne et Jean-Luc, et de l’Asptt, Henri et Ghislaine arrivés, eux seulement le mardi soir.

1ère Journée – Dimanche 3 Août 2014 – « Lapalissades et Châteaux au pays de René Fallet »

Dès 8 h, Denis, Daniel, Eric et Didier, partons du point « 0 » à St Pourçain sous un très beau soleil, et attaquons au bout de quelques kms la côte de Briailles assez dure pour un début, qui s’élève en 2 paliers avec un dénivelé moyen de 7 %. Nous savions que le département de l’Allier est bien bosselé et nous nous en rendrons compte à chaque journée !.

A Tréteau, ville de « La Soupe aux Choux », 1er arrêt avec une démonstration de batteuse et une animation humoristique avec « La Denrée ».

SF 2014 1-01 Tréteau

La Batteuse

SF 2014 1-02 La Denrée Tréteau

« La Denrée » de la Soupe aux Choux

Didier, avec une petite forme, décide de rouler sur le P2 et nous quitte avant le point d’accueil de Jaligny sur Bresbe, pays de la dinde, où nous nous arrêtons pour nous restaurer.

Le Dindon de Jaligny

Le Dindon de Jaligny

Sur le P4, à partir de Sorbier, nous sommes sur une portion très vallonnée, en passant par Montcombroux les Mines, Bert, Varennes sur Tèche, et enfin Lapalisse, cité des « vérités », ville incontournable du sud du département de l’Allier, et témoignant d’un passé prestigieux où la ville était déjà connue au moyen-Age, comme « notable passage en Bourbonnais ».


Nous nous arrêtons un court instant au point d’accueil de Lapalisse et décidons de déjeuner plus loin. L’avenir nous donnera à moitié raison. Nous poursuivons donc notre route toujours accidentée sur la D32 et passons à Servilly puis, Montaigu le Blin. Avec l’arrivée de gros nuages noirs, nous prenons une averse au ravitaillement. Si nous nous étions arrêtés à Lapalisse, nous aurions eu droit à l’orage sur la route !.

Les organisateurs n’ont pas prévu un tel succès sur ce parcours, car à notre arrivée, il ne restait plus que 2 minuscules sandwiches ! Ce problème se renouvellera d’ailleurs plusieurs fois au cours de la semaine et restera un point négatif de l’organisation. Nous repartons donc le ventre à moitié vide , mais avec le ciel bleu retrouvé, vers St Gérand le Puy, Sanssat et Billy, charmante petite commune avec son château fort.


Après Billy, nous traversons la forêt de Marcenat et rejoignons St Pourçain sur Sioule après avoir roulé sur 117 kms avec un dénivelé positif de 1067 m. Didier, de son côté a roulé sur 73 kms pour 509 m de dénivelé.

Texte et Photos de Denis.

2ème Journée – Lundi 4 Août 2014 – « La douce France entre Sioule et Bouble »

Nous nous retrouvons au point « 0 » à 8 heures, à l’exception de Didier qui a déclaré forfait pour la journée à cause d’une chute dans la douche la veille au soir.

Joël, du J3 d’Amilly se joint à nous, et nous partons donc tous les 4 sous un soleil radieux vers Gannat en empruntant la D35 puis la D42. Pas de difficultés majeures sur les 30 premiers kms, quelques bosses tout au plus. Nous traverserons les villages d’Etroussat, de Cueillat, de St Germain de Salles, de Jeanzat et Saulzet. Partout des villageois nous regardent passer en nous faisant un signe très amical.

Nous nous arrêtons au point d’Accueil de Gannat encore très calme, pour nous restaurer.

Après Gannat, la route s’élève nettement, et Daniel, Eric et Joël vont prendre le large et continuer à St Bonnet de Rochefort sur le P4. Ils passeront ensuite par Bellenaves, point d’accueil et rentrer ensuite à St Pourçain. Nous franchissons la Sioule par le Viaduc de Rouzat, une réalisation d’un certain… Gustave Eiffel. Le site est pittoresque, et tous les cyclos s’y arrêtent quelques instants.


Depuis Gannat, je roule donc seul parmi ce flot incessant de cyclos. Je passe par La Croix Verillon, Mazerier, et à St Bonnet de Rochefort, je prends le P2 et commence à attaquer la longue côte vers Charroux (3 kms). Elle n’est finalement pas plus difficile que la partie après Gannat.

Situé à 413m d’altitude, Charroux est un petit village qui domine les plaines et les vallées alentour. Cette position lui fournit un magnifique panorama au nord sur la plaine de la Limagne et au sud sur les monts d’Auvergne. Classé parmi les plus beaux villages de France, Charroux est le seul village à posséder ce label dans le département. De ce qui fut dès le Moyen-Age une ville fortifiée autonome, avec ses privilèges, Charroux a gardé la complexité et l’étendue de sa structure urbaine.


Au point d’accueil de Charroux, c’est la cohue, et à 11 h 30, je suis dans les derniers à pouvoir acheter un sandwich ! Le mécontentement gronde… Le ravitaillement sera peut-être assuré plus tard….

Je reprends la route bosselée vers Taxat Senat, Chantelle, Fourilles, le Colombier et Chareil Cintrat.  A proximité, une propriété viticole avec un superbe chateau apparaît dans un virage en S.


La route se terminera pour tous les circuits vers Montord, Sioutte et enfin St Pourçain.

J’ai roulé sur 80 kms avec un dénivelé de 738 m. Daniel, Eric et Joël, eux, ont roulé sur 124 kms avec un dénivelé de 1269 m.

Texte et Photos de Denis

3ème Journée – Mardi 5 Août 2014 – « Cap sur Moulins, entre Bresbre et Allier »

Il fait beau , il y a de la rosée au lever du jour et même du brouillard.

Daniel, Eric et Joël partent à 8 h sur le grand parcours. Nous avons le plaisir de retrouver Alain et Christiane, et avec Didier, nous partons tous les 4 vers 8 h 15.

C’est une journée doublement agréable, il fait beau et le parcours est roulant, relativement plat, juste quelques petites bosses mais rien d’important. 

Après avoir franchi une nouvelle fois la côte de Briailles, seule grosse difficulté de la journée, nous faisons un arrêt à Tréteau, la ville des choux et « La Denrée » est toujours là pour nous accueillir. Didier, qui se remet de son incident, nous avait quitté avant pour emprunter le P2.


Après être passés à Thionne, Les Bouets, Vaumas et Beauvoir, nous nous arrêtons au point d’accueil de Saint Pourçain sur Besbre en passant devant le  château de Beauvoir.


Les prix sont cette année encore très élevés : 0,80 cts pour 1 nectarine ou 1 banane et les bénévoles supers sympas sont souvent  débordés ou en manque de victuailles même à 11 h du matin !

Nous empruntons la D53 par Chapeau, Puissigny, Yzeure et arrivons à  Moulins en passant par les anciens quartiers. Eric en gardera un peu plus tôt un mauvais souvenir ; il est tombé sur un plot en fer à cause d’une bordure de trottoir ; résultat : un gros hématome sur le côté dont il souffrira jusqu’à la fin de la semaine.


Nous nous arrêtons au point d’accueil, en ayant franchi 2 fois l’Allier sur le pont principal de Moulins, pour manger un peu avant de repartir.

Nous devons traverser de nouveau l’Allier et allons prendre la direction du pont SNCF (plus ou moins désaffecté) , les bénévoles nous  proposent ce parcours ou alors le  délestage sans nous préciser de quoi il s’agit ( ce sera 5 km en descente ) alors nous faisons comme beaucoup, direction le pont SNCF. Le pont est  haut et il nous  faut monter les vélos en prenant  l’escalier…. Exercice périlleux !


Une fois passés sur le pont il faut redescendre …un bénévole est là pour nous aider.

On suivra ensuite une voie fraichement bitumée et très roulante entourée de champs de maïs, en passant par Bessay sur Allier, et nous arrivons à Saint Pourçain.

Didier  a attendu patiemment Denis à la voiture ! Nous avons roulé sur 119 kms avec un dénivelé de 702 m ; Didier sur 72 kms avec un dénivelé de 600 m ; Daniel, Eric et Joël sur 144 kms avec un dénivelé de 990 m.

Le soir au camping c’est apéritif  avec les copains de  l’Etape Solognote qui nous ont préparé de bons petits toasts. Nous mangeons au restaurant du camping, les copains en gîte vont manger dans un bon  restaurant et pas cher pour ce qui est proposé,  à Varennes sur Allier .

Texte de Christiane et Denis, Photos de Christiane

4ème Journée – Mercredi 6 Août 2014 – « Un petit tour dans le bocage »

Daniel, Eric et Joël partent à 8 h,  et nous 4 (Alain, Christiane, Denis et Didier) vers 8 h 15 pour un parcours nettement plus bosselé que la veille.

Nous passerons successivement à Sioutte, Montord, La Prugne, Fleuriel, Le Theil, Le Moulin Bleu et Tronget où nous ferons une courte halte au point d’accueil en ayant fait inutilement le tour de l’étang.

Il fait beau, même si le ciel se couvre un peu parfois, il ne fait pas trop chaud , c’est bien,… à cause du relief qui nous demande des efforts importants.

Nous arrivons à l’heure du repas au point d’accueil de Laféline où nous pouvons admirer le très beau château du Bouchat.


Il est l’heure de manger , nous sommes tout près de la  chanteuse qui s’arrête un moment pour nous présenter Jean-François Bernard.

Jean-François Bernard, né le 2 mai 1962 à Luzy, en Bourgogne est un coureur cycliste français, professionnel de 1984 à 1996).

Il est passé professionnel le 1er septembre 1984 dans l’équipe La Vie Claire. Il devient ainsi coéquipier de Bernard Hinault dont il est présenté, en 1986, comme le successeur. Puis il a intégré l’équipe Toshiba, au compte de laquelle il a couru de 1987 à 1990.

Au cours du Tour de France 1987, il porta le maillot jaune et remporta 2 victoires d’étapes en contre-la-montre, dont la 18e étape au Mont Ventoux. Mais une crevaison le jour suivant lors de l’étape de montagne vers Villard-de-Lans lui fera perdre la victoire finale. Il termina 3e derrière l’Irlandais Stephen Roche et l’Espagnol Pedro Delgado.L’année suivante, lors du Tour d’Italie 1988, il remporta 3 victoires d’étapes et portait le maillot rose quand une chute dans un tunnel mal éclairé lui coûta la victoire finale. Il abandonna la course et fut victime de maux de dos.

L’année suivante, il développa de la fibrosis dans son genou gauche et eut besoin d’une opération et de mois de récupération.

En 1991 il incorpora l’équipe cycliste professionnelle espagnole Banesto, qui possédait à cette époque deux leaders pour les courses à étapes en la personne de Miguel Indurain et Pedro Delgado. En 2005 fut créée une course cyclosportive amateur pour les plus de 18 ans qui porte son nom dans le département de la Nièvre : la Jean-François Bernard.


Après Laféline et sa belle église,

Eglise de Laféline

Eglise de Laféline

nous continuons  notre petit bonhomme de chemin

Quelque part vers Bransat

Quelque part vers Bransat

et on va terminer cette journée par une côte à 14 % au démarrage puis des portions à 16 % et on termine par 10 % c’est peu dire qu’il y a du monde à pied , Alain et Denis ont réussi à monter sans s’arrêter ; Didier et moi avons fait plusieurs tentatives mais vue la pagaille entre ceux qui montent à pied, ceux qui montent à 4 à l’heure  et ceux qui veulent nous montrer qu’ils sont costauds mais ne font pas du tout attention aux autres , c’est beaucoup plus prudent de monter en 41-41 ou 42 -42, voire 40-38 c’est selon !!

Daniel, Eric et Joël ont roulé sur 109 kms (1202 m de dénivelé); Christiane, Alain, Denis et Didier 67 kms (700 m de dénivelé).

Le soir c’est l’ALLS qui reçoit tout le monde même les copains en gîtes qui sont venus à l’apéro et qui vont dîner au camping.

SF 2014 04-08 Apéro au CF1_modifié-1SF 2014 04-07 Apéro au CF1 Texte de Christiane et Denis, Photos de Christiane

5ème Journée – Jeudi 7 Août 2014 – « La détente pour le Club »

Traditionnellement, le Jeudi de la Semaine Fédérale est un jour de repos pour l’Alls.

Nous allons tous ensemble visiter Vichy , puis nous nous dirigerons vers le  village de Charroux et ensuite les gorges de la Sioule.

C’est aussi à Vichy qu’a lieu le pique nique de la semaine fédérale.

Vichy :  2 magasins qui se complètent : en rose le chocolatier et ses macarons et à gauche un magasin BOTERONDE comme quoi tout est bon pour faire du commerce !

Nous visitons les thermes avec ses 3 sources, dont la meilleure, paraît-il est la Source Célestins.

Nous  continuons notre visite  et passons devant l’Hôtel Majestic qui rappelle de bien mauvais souvenirs (un étage de ce somptueux hôtel sera réservé pour Mme Pétain  alias Eugénie Hardon).


 Après avoir dégusté une bonne pizza  très  copieuse nous nous dirigeons vers le beau village de Charroux. De nombreux vestiges architecturaux, à ceux liés au travail de la peau et de la viticulture, témoignent de ce riche passé. Le beffroi, les portes des remparts, l’église Saint-Jean-Baptiste, les belles maisons à colombage et à encorbellement, la Cour des Dames, composent ce bel ensemble médiéval. Si jadis, à travers ses ruelles pittoresques aux noms évocateurs tels la rue de l’Horloge ou de la Poulaillerie, on se livrait au commerce, Charroux abrite aujourd’hui dans ses vieilles demeures, de nombreux artisans ( les pots de Marie ( épices ) , les confitures, les huiles et moutardes, le bois et les bougies, la maison des horloges. Au XIXe siècle, la moutarde de Charroux était réputée dans tout le Bourbonnais, avant de disparaître après la première guerre mondiale. En 1992, une petite entreprise familiale relance la fabrication de cette moutarde en utilisant le matériel d’époque remis en état. 

Nous pouvons voir également la grotte reconstituée dans l’église.


 


La visite de ce beau village étant terminée nous nous dirigeons vers le Viaduc de Rouzat, construit par Eiffel.


Nous allons terminer cette belle journée par les gorges de la Sioule et le Château Rocher.


Les voyages, ça creuse et c’est pour cela que nous prenons la direction de Varennes sur Allier où nous attend un succulent repas !, la gérante est extrêmement gentille , elle nous offre le kir.

SF 2014 05-31 Varennes

En attendant le Tour féminin à Varennes sur Allier

Texte et Photos de Christiane et Denis

 

6ème Journée – Vendredi 8 Août 2014 – « En route pour la Limagne ! »

Il fait très chaud, une chaleur lourde, écrasante tout au long de la journée. Daniel et Eric sont partis avant nous vers 8 heures.

Heureusement le parcours n’est pas trop difficile , il y a  peu de difficultés. Tout au long du parcours, les villageois nous font honneur, c’est très agréable.

Nous sommes passés par Escurolles, et Biozat avec son église typique.

Eglise de Biozat

Eglise de Biozat

A Biozat, une sympathique animation où les copains de Briare s’en donnent et à cœur joie avec les pom pom girls !!SF 2014 06-01 Pom Pom

Nous continuons jusqu’au point d’accueil au Château de Randan où nous attendent les cors de chasse. SF 2014 06-03 Cors à Randan      SF 2014 06-04 Chateau de Randan  Au début du XXème siècle, Ferdinand d’Orléans, duc de Montpensier, a créé au château de Randan un musée cynégétique rassemblant 450 animaux tués lors de ses voyages à travers le monde, et naturalisés par le célèbre taxidermiste londonien Ro-wland Ward.

Sauvée de l’incendie du château en 1925, cette collection est restée pendant 75 ans ignorée du public. Classée monument historique en 1991, acquise par l’État en 1999, elle a été entièrement restaurée. Aujourd’hui propriété du Conseil régional, elle est présentée pour la première fois dans sa totalité.

Le prochain accueil est à Saint Didier La Forêt, là encore, pénurie de victuailles !.

En cours de route du côté d’Espinasse Vozelle on a pu prendre pitié de cette pauvre cyclote !!qui  a du raté le virage ou alors …elle a un peu trop abusé du St Pourçain !SF 2014 06-05 Cyclotte

Le reste de la route jusqu’à St Pourçain n’est qu’une formalité.

Didier nous avait quitté à Cognat Lyonne pour suivre le P2 ; il a roulé sur 68 kms pour 414 m de dénivelé.

Daniel, Eric, Alain, Christiane et Denis ont roulé sur 105 kms pour 729 m de dénivelé.

Texte et Photos de Christiane.

 

7ème Journée – Samedi 9 Août 2014 – « Saveur du vignoble et douceur du bocage »

La veille au soir on  a eu droit à un très gros orage et des pluies diluviennes à partir de 21 h 30 et ça a duré un bon moment.

Heureusement la nuit fut plus calme mis à part une giboulée  sur le petit matin.

Daniel et Eric partent comme d’habitude vers 8 heures avec comme objectif le P4,  et nous autres Denis, Alain , Didier et Christiane vers 8 h 15, avec comme objectif le P2, compte tenu du dénivelé annoncé. Et du dénivelé, il y en avait !

Nous attaquons par Saulcet et Verneuil en Bourbonnais, pays des épouvantails dont voici quelques exemples exposés au CF1 :


Nous arrivons au point d’accueil de Tréban, faisons une courte halte non sans admirer le château de Boucherolles.SF 2014 07-05 Chateau de Tréban 

et celui de SouvignySF 2014 07-06 Souvigny

L’accueil à Besson  a été très réussi ; du folklore,  de la musique et un ravitaillement très copieux ; le meilleur de la semaine. Il nous a fallu marcher un peu, car le parking à vélos était un peu distant.


Denis est plus rapide dans les bosses il passe devant et nous attend plus loin , mais au bout d’un certain temps , ça fait déjà un bon moment  qu’on ne le voit pas on se dit il a peut-être hâte de rentrer …..on arrive à Saint Pourçain et toujours pas de Denis. Le portable  de Didier a bien sonné à un moment donné  mais il s’est dit on verra à l’arrivée ; et ….c’était Denis ….Il s’est perdu en suivant une  flèche qui lui a fait faire 10 km et 2 côtes de plus , comme à  beaucoup d’autres aussi. C’était peu avant Monétay sur Allier.

Petit château sur la commune de Besson dans un écrin de verdure.

Nous avons suivi le circuit sans nous tromper,  et nous avions fini notre bière quand il est arrivé …un peu mécontent d’avoir été dans le mauvais wagon, et aussi contre les irresponsables qui s’amusent bêtement à changer les flèches…il  a quand même bu la sienne ce qui l’ a réconforté  !

Alain, Christiane et Didier ont roulé sur 67 kms avec 719 m de dénivelé, Denis…un peu plus ! 78 kms avec 850 m de dénivelé. Daniel et Eric ont roulé sur 112 kms avec 1262 m de dénivelé.

Il était temps que nous rentrions car à 17 h 15, un orage éclate …encore un et il pleut , le ciel est noir corbeau et ça pète de partout, le vent souffle très fort.

Ce soir nous devions finir les restes et prendre l’apéro en commun mais avec ce temps là ……….impossible de mettre un cyclo dehors….même s’il a soif  !!

Texte de Christiane et Denis, Photos de Christiane

                                      

8ème Journée – Dimanche 10 Août 2014 – La cérémonie de clôture et le défilé

Le temps n’est pas certain du tout , le ciel est couvert mais ce n’est rien à côté de la  veille. Il a encore plu 2 fois dans la nuit.

Nous partons à 8 h 45.

A notre arrivée, la Ligue du Centre (anciennement ligue de l’Orléanais) n’est pas bien représentée ; heureusement que Vendôme est arrivée avec une quarantaine de cyclos et cyclotes; puis Monnaie, Mont près Chambord , Orchaise, Chartres, qui grossissent le groupe

Pour le Loiret c’est comme à Nantes  : 1 cyclote de Châlette , 2 ASPTT, 2 Etape Solognote et 5 ALLS …et c’est tout.

 


Il y a beaucoup de monde sur tout le parcours et une foule considérable dans certains quartiers , les gens nous remercient d’être venus à Saint Pourçain et ils nous applaudissent gentiment.

Nous avons fait 15 km.


La moto balai (le pilote est responsable des  motards sur le Tour  de France).

CIMG3512Jpeg

 

Texte de Christiane, Photos de Christiane et Elisabeth

Le Bilan

Le bilan de cette 76° semaine Fédérale en attendant celle d’Albi en 2015, Dijon en 2016 et Mortagne au Perche  en 2017 :

- 12 000 inscrits et jusqu’à 14 000 avec les inscriptions sur place jour après jour,

- 19 pays représentés,

- 1500 bénévoles toujours prêts à rendre service

Beaucoup d’accidents encore ; 1 cyclo de Beaugency de 66 ans est décédé à 3 h du matin  d’une crise cardiaque sur notre  camping.

Les parcours ont été super bien  fléchés et merci aux bénévoles qui se trouvaient sur des axes dangereux quoiqu’en dise la FFCT.

Beaucoup d’eau et de vent le 1° samedi et le soir sinon dans la journée hormis les bosses (mais c’était prévisible), tout s’est bien passé.

Les ravitos : il y a souvent eu des manques et un manque d’organisation parfois, comme faire les casse-croûte à la demande alors qu’il y a  beaucoup de monde qui attend, mais ce n’est pas très grave.

Christiane.