2ème Journée – Mercredi 14 Septembre 2016

« Du Perche au Bocage Normand »  de La Ferté Bernard (72) à Domfront (61)   (138 kms)

Dénivelé Positif = 627 m   –   Dénivelé Négatif = 583 m

Cliquez sur ce lien pour consulter l’itinéraire sur la carte

Ce matin, le temps reste relativement beau, quelques nuages et aussi une bonne apparition du soleil, et surtout, pas de pluie ! Ce temps se maintiendra toute la journée avec une température maximale de 25 °.

Départ donc à 8 h 30 de l’hôtel Kyriad à La Ferté Bernard après une bonne nuit de repos et un petit déjeuner copieux.

Groupe des 6 au départ de La Ferté Bernard

Groupe des 6 au départ de La Ferté Bernard

Comme hier, Elisabeth s’installe dans le minibus avec Pierre comme conducteur jusqu’au 33° kilomètre (Marolles les Braults).

Dès les premiers hectomètres, pour la sortie de La Ferté Bernard, nous devons gravir une côte assez raide et longue. Puis la route deviendra relativement plate : 

♦ La Chapelle du Bois

 ♦ Saint Cosme en Vairais 

♦ Moncé en Saosnois 

♦ Marolles les Braults


A Marolles les Braults, Denis reprendra donc le Minibus avec Elisabeth et Pierre commencera à pédaler pour 105 kms. La route se poursuivra en traversant :

♦ Dangeul

♦ Nouans

♦ Meurcé 

♦ Vivoin 

♦ Beaumont sur Sarthe 

♦ Fresnay sur Sarthe

 


 

Beaumont sur Sarthe et Fresnay sur Sarthe, villages de caractère, sont à l’extrêmité des Alpes Mancelles, et donc la route s’élève souvent. A Fresnay, Denis et Elisabeth achètent le ravito du midi. Ils ont choisi la bonne boulangerie, car dans le même temps, un véhicule est venu défoncer la vitrine de l’autre boulangerie !

Le parcours continue et traverse :

♦ Assé le Boisne

♦ Moulins le Carbonnel


A Moulins le Carbonnel, il ne faut pas oublier de tourner à gauche , mais l’assistance est là et veille ! 3 kms plus loin, tout le monde arrivera à

♦ Saint Cénéri le Gerei

l’un des plus beaux villages de France. Nous nous y arrêterons pour le pique-nique au bord de la Sarthe.


 

Nous avons trouvé un beau petit coin pour déjeuner


Le départ,


Elisabeth et Denis partent à l’hôtel à Domfront par le chemin le plus court pour y déposer la remorque à vélos. Les 5 cyclos montent en haut du village pour y découvrir l’église et le point de vue.


La poursuite du parcours sera constituée d’une succession de dénivelés, mais rappelons le, nous sommes au coeur des Alpes Mancelles qui se caractérisent par des vallées encaissées où coulent la Sarthe et certains de ses affluents et des reliefs accidentés d’une altitude comprise entre 140 et près de 220 mètres. Les communes traversées : 

♦ Saint Pierre des Nids 

♦ Pré en Pail 

♦ Couptrain 

♦ Neuilly le Vendin  

02-26-la-campagne-sarthoise-pres-de-pre-en-pail

La Campagne Sarthoise près de Pré en Pail

A Saint Pierre des Nids, nous faisons une incursion dans le département de la Mayenne et juste après Neuilly le Vendin, nous entrons dans le département de l’Orne. Nous poursuivons sur :

♦ Méhoudin

♦ Couterne 

♦ Haleine

Juste à l’entrée du bourg d’Haleine, Denis et Elisabeth attendent en bas de la grande descente les 5 compères. Claude, toujours un peu fatigué décide d’arrêter pour aujourd’hui après 112 kms éprouvants, tandis que Denis s’apprête à finir les 26 kms restants sur le vélo.


 

 Le reste de la route reste modérement bosselé : 

♦ Geneslay 

♦Sept Forges 

♦ La Baroche sous Lucé

à 

♦ Domfront 

nous arrivons à l’Hôtel de France juste après avoir emprunté sur 3 kms les D 962 et D 976  dangereuses de par leur grande circulation et leur forte déclivité, avec des virages ; mais Denis avait pu reconnaître avant le terrain ! 

                 02-33-hotel-de-france-domfront

Une fois de plus, nous sommes ravis de déguster une bonne bière (et même 2, la 2° offerte gentiment par Daniel) installés sur la terrasse du parc de l’hôtel.

L’hôtel de France est très confortable, le dîner excellent, mais d’une lenteur !! Il a fallu attendre plus d’une heure entre l’entrée et le plat principal ! Le propriétaire, très agréable par ailleurs, s’en excusera par la suite.


Demain, les prévisions météorologiques ne sont pas bonnes, sans doute de la pluie, surtout le matin.